Il fouille dans mon sac

Votre petit curieux est avide de découvrir tout ce qui l’entoure. Et même ce qui ne lui est pas destiné comme votre sac. Evidemment, c’est ce qui l’attire le plus…

Votre petit curieux est avide de découvrir tout ce qui l’entoure. Et même ce qui ne lui est pas destiné comme votre sac. Evidemment, c’est ce qui l’attire le plus…

Le problème

Sac à main de maman, pochette de papa… dès que vous les laissez traîner, votre enfant y met la pagaille. Papiers éparpillés, maquillage abîmé, porte-monnaie retourné… il s’en donne à cœur joie !

Qui ça perturbe

  • Votre enfant. Il sent bien qu’il fait une bêtise et ça l’inquiète de braver l’interdit. Autre cause de stress : votre colère, qui éclate tôt ou tard.
  • Vous. Vous vous sentez dépossédée des derniers bastions de votre intimité, car votre sac est chasse gardée. Et ces ravages vous désorganisent.

Il fouille dans votre sac car il est très curieux

Votre sac cache tout un monde et votre petit curieux a forcément envie de le découvrir. Comme on lui interdit d’y toucher, il en conclut que c’est important, donc passionnant. Raison de plus pour vouloir s’en emparer.

  • Ce qu’il faut faire. Assouvissez sa curiosité en déballant de temps en temps devant lui votre trésor. Sortez les objets un à un, laissez votre enfant toucher ceux qui ne craignent rien et mettez à distance les autres. Profitez-en pour lui expliquer à quoi sert telle ou telle chose et pourquoi il peut toucher certains objets et pas d’autres. Et si vous le surprenez la main dans le sac, justement… rappelez-lui fermement l’interdit.
  • Ce qu’il faut lui dire. « C’est mon agenda pour écrire toutes les choses importantes pour mon travail. C’est fragile et tu ne dois pas y toucher… »

Fouiller dans vos affaires comble son besoin de manipuler

Votre sac est plein d’objets fascinants. Il a envie de jouer avec vos clés qui font du bruit, votre stylo et son capuchon qui s’encastrent, votre téléphone et ses touches lumineuses…

Pourquoi ne pas lui offrir un petit sac ? Après tout, il a envie de vous imiter. Faites-lui plaisir.

  • Ce qu’il faut faire. S’il aime tant déballer et ranger, insistez avec lui sur ces gestes. Prenez son coffre à jouets et renversez le contenu avant de tout remettre en place avec lui. Offrez lui un petit sac et des objets rappelant les vôtres : clés en plastique, téléphone jouet, carnet… Et inversez les rôles en lui demandant de vous confier ses trésors.
  • Ce qu’il faut dire. « Tu ne voudrais pas que je prenne ton doudou ? Alors, tu vois, pour mon sac, c’est pareil. »

Il fouille dans votre sac car il a besoin de vous

Comme vous réagissez au quart de tour lorsqu’il touche votre sac, il utilise ce moyen pour attirer votre attention. C’est aussi une façon de se rapprocher de vous physiquement. Car ce sac à main représente une partie de vous-même. Il aime le toucher et sentir son odeur qu’il associe à vous.

  • Ce qu’il faut faire. En le retrouvant après un moment de séparation, prenez le temps de le câliner. Créez un rituel en lui présentant un objet à mettre dans ses affaires. Il reste accro à votre sac ? Pourquoi ne pas lui donner un des vôtres qui a gardé son odeur inimitable ? S’il s’empare toujours de votre sac, redites-lui clairement qu’il n’a pas le droit d’y toucher. Mais en évitant toute parole trop dure afin de ne pas décevoir une demande d’affection.
  • Ce qu’il faut lui dire. « Tu n’as pas le droit de toucher à mon sac. Mais je t’en donne un, rien que pour toi. »

Sophie Viguier-Vinson avec Hélène Trigano, psychologue clinicienne-psychothérapeute.

© Enfant Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *