La réussite au bac varie selon l’origine sociale

Les enfants de cadres supérieurs et professions libérales sont plus nombreux à se présenter au bac et ont plus de chances de succès que ceux des familles les plus démunies : elles atteignent 96 % pour les premiers, et seulement 82,6 % pour les seconds.

Réussite au bac selon l’origine sociale.

La réussite au baccalauréat est inégale selon l’origine sociale des élèves et selon le type de baccalauréat préparé. Les orientations de fin de troisième vers un bac professionnel, ou de seconde vers un bac technologique ­ou général, conditionnent les poursuites d’études ultérieures. Les bacs pro conduisent rarement à une licence générale ou à un DUT, parfois à un BTS, alors que les bacs techno permettent l’entrée en BTS et en IUT et beaucoup moins vers une licence générale. Les enfants de cadres supérieurs et professions libérales ont les chances de succès les plus fortes : 96 % au bac général et 95 % au bac techno, pour respectivement 82,6 % et 85,4 % pour ceux issus des familles les plus démunies. Non seulement ils sont en proportion bien moins nombreux à se présenter à l’examen, mais leurs chances de succès sont moindres.

Patrice Caro et Rémi Rouault (géographes, université de caen-normandie, UMR Espaces et sociétés)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *