Baromètre EducPros du moral des professionnels de l'enseignement supérieur et de la recherche : participez à l'édition 2017

Prenez la parole ! Pour la quatrième année consécutive, EducPros lance son baromètre du moral des professionnels de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’occasion de vous exprimer sur vos conditions de travail, vos préoccupations, mais aussi vos attentes pour le prochain quinquennat.

Baromètre EducPros 2016 - La hausse des effectifs étudiants pèse sur le moral des personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Depuis la première édition du baromètre en 2014, 6.000 personnes ont répondu à l’enquête. // © Julien Revenu

Prenez la parole ! Pour la quatrième année consécutive, EducPros lance son baromètre du moral des professionnels de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’occasion de vous exprimer sur vos conditions de travail, vos préoccupations, mais aussi vos attentes pour le prochain quinquennat.

EducPros lance la quatrième édition de son baromètre du moral des professionnels de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR). Un rendez-vous annuel pour mesurer le bien-être de la communauté universitaire et analyser l’évolution des conditions de travail dans le secteur. Qui prend, cette année, une dimension particulière avec des questions plus politiques, pour connaître vos attentes pour le prochain quinquennat.

Enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants, administratifs… Ce questionnaire s’adresse à tous les acteurs de l’ESR, quels que soient leur statut, leur établissement et leur métier. Le résultat fera l’objet d’une analyse sur le site EducPros.fr.

Depuis la première édition du baromètre, 6.000 personnes ont répondu à l’enquête. Nous vous invitons à partager votre expérience en répondant aux 35 questions suivantes, élaborées par la rédaction d’EducPros avec François Sarfati, chercheur au Centre d’études de l’emploi et du travail, et Romain Pierronnet, doctorant en sciences de gestion.

Vous avez la possibilité de passer une question si vous le souhaitez. Cela ne devrait pas vous prendre plus de cinq minutes.

Vous pouvez répondre à l’enquête, directement ci-dessous ou en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *