Au BO du 23 février 2017 : la mise en œuvre du parcours de formation du jeune sourd

L’École doit permettre un accès optimal aux savoirs à l’élève en situation de handicap et, surtout, lui garantir un parcours d’insertion sociale et professionnelle. L’École inclusive engage tous les acteurs dans une nouvelle conception de la scolarisation des élèves en situation de handicap.

La langue des signes française (LSF) est reconnue comme langue à part entière. Tout élève concerné doit pouvoir recevoir un enseignement de la langue des signes française.

L’offre de scolarisation à destination des jeunes sourds doit évoluer afin de prendre en compte les choix éducatifs en LSF ou en langue française des élèves et de leurs familles, ainsi que l’évolution de la situation particulière des élèves disposant d’aides techniques nouvelles. 

Une circulaire précise le parcours de formation des jeunes sourds et décline les :

  • conditions d’exercice du choix par les familles du mode de communication
  • modalités de scolarisation des jeunes sourds
  • différents parcours au sein du pôle d’enseignement pour jeunes sourds (PEJS) qui se substitue au pôle d’accompagnement pour la scolarisation des jeunes sourds (Pass)

Enseignement spécialisé : mise en œuvre du parcours de formation du jeune sourd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *