Mise en œuvre des 7 mesures pour améliorer le remplacement

La Cour des comptes a remis son rapport sur le remplacement des enseignants absents. Le rapport pointe des difficultés connues que le ministère ne sous-estime pas.

C’est la raison pour laquelle, le 18 octobre dernier, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté 7 mesures pour améliorer le remplacement, mesures qui seront effectives à la rentrée 2017.

Bien que les enseignants ne soient pas une catégorie professionnelle particulièrement touchée par l’absentéisme, le remplacement des enseignants est une préoccupation de tous les acteurs de l’école.

Les organisations syndicales ont été consultées la semaine dernière sur le projet de décret et de circulaire. Ces discussions aboutiront dans les prochains jours pour permettre la publication de ces textes qui mettront en œuvre l’ensemble des mesures.

La circulaire rassemble dans un texte unique des informations qui étaient éclatées jusque-là et les actualise. Elle se compose de 5 annexes :

  • L’annexe 1 est un vade-mecum sur tous les types d’autorisations d’absence et la réglementation en vigueur.
  • L’annexe 2 décrit les modalités de mise en œuvre du décret sur l’organisation du remplacement dans le 1er degré. 
  • L’annexe 3 décrit l’organisation du remplacement dans le 2nd degré avec des leviers pour améliorer la gestion du remplacement à l’échelon académique et dans les établissements par la réactivation des protocoles de remplacement de courte durée. 
  • L’annexe 4 répond à l’exigence d’une meilleure information des parents d’élèves sur les absences et le remplacement avec la réalisation d’une charte d’information des parents d’élèves qui décrira les engagements de l’éducation nationale.
  • L’annexe 5 traite de l’accompagnement des enseignants en cas absences perlées et répétitives. 

Par ailleurs, la première des 7 mesures, la reconstitution de viviers de remplacement pour les écoles, est actuellement mise en œuvre dans le cadre de la préparation de rentrée : alors qu’ils avaient été très amoindris entre 2008 et 2012, 1 500 emplois supplémentaires sont déployés dans les départements pour la rentrée 2017 et s’ajouteront aux 3 500 déjà créés depuis 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *