Report d’épreuves pour 29 000 candidats aux concours de l’ENS et de l’éducation nationale

Les épreuves prévues lundi et mardi dans toute la France sont repoussées à plus tard en raison de l’arrivée d’un cyclone en Nouvelle-Calédonie.

L’Ecole normale supérieure, rue d’Ulm, à Paris.

Les élèves de classe préparatoire littéraire candidats à l’Ecole normale supérieure ainsi que les candidats à différents concours pour devenir enseignants dans le secondaire n’ont pas planché, comme prévu, ce lundi 10 avril. « De graves intempéries en Nouvelle-Calédonie conduisent le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, pour garantir l’équité entre tous les candidats partout sur le territoire, à reporter les épreuves », selon un communiqué et un courriel envoyés à tous les candidats dans la soirée de dimanche.

Le ministère a précisé lundi en fin de matinée que les épreuves prévues mardi 11 avril seraient également différées, tant en métropole qu’en outre-mer, « le cyclone Cook de classe 4 frappant la Nouvelle-Calédonie ne permettant pas l’organisation sur place des épreuves ».

Sont concernés, d’une part, les 4 705 candidats à la Banque d’épreuves littéraires, constituée des épreuves d’admissibilité au concours lettres (A/L) de l’ENS (Ulm), au concours littéraire de l’ENS de Lyon, et au concours « langue étrangère : anglais » de l’ENS de Cachan (Paris-Saclay), qui devaient débuter lundi le concours 2017. « Un nouveau message en provenance de l’École normale supérieure de Lyon, gestionnaire de la BEL, vous sera adressé rapidement pour préciser les dates et conditions du report des épreuves de composition de géographie et de composition d’histoire initialement prévues les lundi 10 avril 2017 et mardi 11 avril 2017 », indique la page d’accueil de la BEL.

Sont par ailleurs reportées « les épreuves écrites de tous les concours (public, privé, 3e concours) » de recrutement d’enseignants prévues lundi et mardi, a indiqué le ministère de l’éducation. « 24 222 candidats sont concernés » et recevront une nouvelle convocation pour composer les 24 et 25 avril, aux mêmes horaires que ceux qui étaient initialement prévus, précise son communiqué.

Les concours ainsi différés sont les suivants : le Capeps externe, le Capet externe arts et le CAPLP (à la fois le concours externe dans une trentaine de disciplines et le troisième concours), lesquels permettent de recruter respectivement des professeurs d’EPS en collège et lycée, des professeurs d’arts appliqués pour les lycées technologiques et des professeurs en lycées professionnels.

Ce report rappelle celui décidé en janvier pour les épreuves de l’agrégation interne dans plusieurs disciplines, à la suite d’intempéries en Polynésie. 8 628 candidats avaient alors été concernés.

  • Claire Ané
    Journaliste au Monde.fr
    Suivre Aller sur la page de ce journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *