La grève d’enseignants stagiaires se poursuit à Grenoble

Depuis plusieurs semaines, de futurs professeurs protestent contre leurs conditions de formation.

édition abonné

Lycéens, lors du baccalauréat, en juin 2015.

C’était la pièce maîtresse de la « refondation » de l’école voulue par la gauche : la réforme de la formation des enseignants, censée garantir une préparation au métier digne de ce nom. En cette fin de quinquennat, un mouvement de protestation à l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) de Grenoble vient souligner les insuffisances de cette réforme mise en place en 2013. Depuis plusieurs semaines, les assemblées générales et les jours de grève s’y succèdent pour dénoncer le « bizutage » que constitue l’année de stage. Celle qui ouvre la voie à la carrière de professeur.

Au sixième jour de grève, mercredi 12 avril, la direction de l’école faisait état d’un mouvement circonscrit à une quarantaine de grévistes, sur les 1 500 professeurs stagiaires qui enseignent à mi-temps en classe et sont en formation à l’ESPE le reste du temps. Les grévistes – qui boycottent les heures de formation mais assurent les cours auprès de leurs élèves – accusent la direction de minimiser les chiffres : « Il y avait seulement 47 présents, mercredi, dans un amphi de 150 à 200 personnes ! », assure Sylvain (les prénoms des stagiaires ont été changés à leur demande), l’un des fers de lance de la mobilisation.

Soutenu par des syndicats professionnels et étudiants, le mouvement doit se poursuivre après leurs vacances qui débutent vendredi ; des préavis de grève sont déposés pour les 25-26 avril et les 2-3 mai. En attendant, les stagiaires de Grenoble ont lancé un appel à une « nationalisation » du mouvement pour « exiger une revue immédiate des conditions de travail et de formation ». Selon le SNES-FSU, une assemblée générale s’est tenue à l’ESPE de Dijon mercredi, et une autre, la veille, à Lyon.

Allégement du volume de travail et des évaluations, abandon des cours pendant les vacances, révision du cursus de master… A travers les revendications des stagiaires mobilisés à Grenoble se mesure toute la difficulté de…

L’accès à la totalité de l’article est protégé Déjà abonné ? Identifiez-vous

Lycéens, lors du baccalauréat, en juin 2015.

La grève d’enseignants stagiaires se poursuit à Grenoble

Il vous reste 67% de l’article à lire

Achetez cet article 2 € Abonnez-vous à partir de 1 € Découvrez l’édition abonnés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *