Bac : 11 façons de réviser l’histoire-géographie sans (presque) s’en rendre compte

Emissions de télé, romans, BD, webdocs et même chansons… Jean-Pierre Costille, professeur d’histoire-géographie, propose une sélection pour réviser le bac sans douleur.

Après sa sélection des sites Web indispensables pour réviser le bac, Jean-Pierre Costille, professeur d’histoire-géographie au lycée Jules-Haag, à Besançon, propose d’autres façons de travailler et d’apprendre, avec des webdocumentaires, des émissions de télévision et de radio en accès libre sur Internet, mais aussi des romans, BD et autres ouvrages et revues bien faits et accessibles aux lycéens.

Embarquez pour un voyage qui vous mènera sur les traces de la crevette grise, à la rencontre d’un super-héros africain ou vous fera regarder autrement Google Maps la prochaine fois que vous l’utiliserez. Et tout cela finira en chansons, si vous voulez !

  • Quatre minutes pour découvrir que la mondialisation est partout

La crevette, la pâte à tartiner ou encore le papier sont des symboles de la mondialisation. La série « Product », disponible sur Arte, s’intéresse aux dessous de la fabrication de ces produits de notre quotidien. Voici autant d’exemples originaux à utiliser dans vos copies pour parler de la mondialisation. A chaque fois, une vidéo de 4 minutes et une carte pour suivre le déplacement des produits.

Dans le cadre de la partie sur les espaces maritimes, une infographie des Echos permet de découvrir le nouveau canal de Suez.

  • Maîtriser les cartes (et leurs dessous)

Parmi les numéros récents de l’émission « Le Dessous des cartes », signalons « Des frontières qui se referment » ou « Des océans sans poissons ». Et je recommande la dernière interview, très critique, de Jean-Christophe Victor, le défunt fondateur de l’émission d’Arte, à propos de Google Maps.

Si les cartes et leurs échelles vous parlent peu, voici deux sites pour comparer la taille réelle de deux pays, ou encore se rendre compte que l’Afrique peut contenir les Etats-Unis, la Chine, l’Inde et une grande partie de l’Europe : The True Size et Mapfrappe

  • L’Afrique qui gagne, avec un webdoc et un atlas

Le programme de géographie consacré à l’Afrique se focalise notamment sur les défis du développement. Il invite à se méfier de certaines idées reçues misérabilistes sur ce continent. Ghallywood, voiture 100 % africaine ou Ananse le super-héros : découvrez les Lions d’Afrique, sorte de webdocumentaire d’Arte.

L’Atlas de l’Afrique, sous-titré « Un continent émergent ? », aux éditions Autrement, aborde de nombreux points comme la croissance démographique, le développement économique incertain ou le poids de l’Afrique dans la mondialisation.

  • Et si on parlait des Etats-Unis (avec entre autres des « unes » de journaux) ?

La revue L’Histoire propose une analyse de l’élection de 2016 à travers différentes cartes et infographies.

L’INA propose de son côté un bilan des deux présidences de Barack Obama en vidéos tandis que Francetv éducation propose de découvrir les Etats-Unis à travers leurs présidents.

Le New York Times met en ligne les « unes » de son journal pour quarante et une élections présidentielles entre 1852 et 2012, avec le commentaire d’un historien pour chacune d’entre elles.

  • La Chine côté histoire et géographie, en BD et en revue

Kunwu Li et Philippe Otié ont publié une bande dessinée intitulée Une vie chinoise où l’on suit l’évolution de la Chine entre Mao et aujourd’hui. Tout y est ! Les trois volumes ont été rassemblés en une intégrale augmentée d’une quarantaine de pages.

A signaler aussi, La Chine, puissance maritime, numéro de Mappe, une publication originale, avec d’un côté, une carte grand format, et de l’autre, des éclairages de spécialistes.

  • La situation au Moyen-Orient, illustrée par un roman et des témoignages

Dans Israël-Palestine : une terre pour deux, Gérard Dhôtel réussit, en 25 courts chapitres, à exposer ce qu’il faut pour mieux comprendre la situation israélo-palestinienne. Je recommande aussi un Atlas du Moyen-Orient chez Autrement, très bien fait, par Pierre Blanc et Jean-Paul Chagnollaud. Et encore, La Maison aux citronniers, de Sandy Tolan, disponible en poche : l’auteur raconte la visite à Ramla (en arabe, al-Ramla) que fait en 1967, l’année de la guerre des Six Jours, Bachir Kairi. Ce jeune avocat veut revoir la « maison aux citronniers » de son enfance, que sa famille a dû fuir en 1948. Tiré de faits réels, ce roman retrace les périodes importantes du conflit jusqu’à aujourd’hui. Recommandé par une ancienne élève, ce livre allie plaisir de la lecture et rigueur historique – des notes de bas de page permettent à ceux qui le veulent aller plus loin.

A découvrir sur un écran, « Broken Hopes » est une expérience documentaire de 20 minutes en territoire palestinien occupé. Alternant des séquences de voyage et des témoignages de Palestiniens et d’Israéliens, vous êtes plongé dans un voyage interactif du sud au nord de la Cisjordanie. L’interface principale, composée d’une carte dynamique et interactive, vient apporter des éléments de compréhension en regard des séquences de voyage.

  • La question des mémoires, abordée en BD et dans une exposition

Histoire dessinée de la guerre d’Algérie, de Benjamin Stora et Sébastien Vassant, parle du conflit dans toutes ses dimensions, en intégrant les acquis de la recherche historique et en faisant place à la diversité des mémoires. Découvrez-en quelques pages ici.

Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus, d’Ivan Jablonka : un livre passionnant sur la seconde guerre mondiale, le travail de l’historien et la mémoire. « Je suis parti, en historien, sur les traces des grands-parents que je n’ai pas eus pour écrire ce livre, à la fois travail d’historien et biographie familiale », dit l’auteur.

Comment la bande dessinée a-t-elle parlé de la Shoah ? L’exposition du Mémorial de la Shoah montre que le thème est longtemps resté un sujet tabou dans les comics américains mais également chez les auteurs européens et japonais. Il faudra attendre le début des années 1980 et Art Spiegelman pour que l’extermination des Juifs devienne le sujet central d’une bande dessinée.

  • Je mets mon casque pour réviser

Sur France Culture, l’émission « La Fabrique de l’Histoire » a consacré une semaine aux sujets du bac avec, à chaque fois, un documentaire de 20 minutes et un corrigé de sujet par des professeurs :

— Gouverner la France depuis 1946 : Etat, gouvernement et administration

— Les Etats-Unis et le monde depuis les « 14 points » du président Wilson

— La guerre d’Algérie

— Le projet d’une Europe politique

  • Voir et revoir les vidéos d’archives

Demandez à votre professeur qu’il crée un compte pour la classe afin d’accéder aux vidéos des Jalons de l’INA disponibles sur le site Eduthèque.

Il s’agit de courtes séquences d’archives, qui permettent de mieux comprendre une époque. Il suffit d’aller sur Jalons et de saisir le code fourni par le professeur. De plus, il existe des parcours comme « Mémoires de la seconde guerre mondiale » ou « Construction européenne ».

A travers 300 archives audiovisuelles contextualisées par des historiens, une fresque interactive vous propose de revisiter 50 ans de vie politique de François Mitterrand, de l’immédiat après-guerre à la fin de la guerre froide.

  • Dites-le moi en chansons

Ce blog, tenu par des professeurs de lycée et de collège, a pour objectif de faire découvrir les programmes d’histoire et de géographie par la musique en proposant de courtes notices sur des chansons et morceaux dignes d’intérêt. Très pratique avec une entrée par programme. Pour la terminale, des exemples très actuels avec une chanson de Claire Diterzi ou plus ancien avec un « Mao et Moa » par Nino Ferrer.

Depuis plusieurs années, Bertrand Dicale dissèque les chansons et propose un site qui fourmille d’analyses et d’exemples. Pour le programme de terminale, citons par exemple « Nuit et brouillard », de Jean Ferrat, « We are the world » (USA for Africa), ou « Blowin’in the wind », de Bob Dylan.

  • Pour aller (encore) plus loin

A ceux qui sont passionnés, signalons le très bon magazine Carto : le numéro 37 consacre son dossier aux « Migrants climatiques » et le numéro 38 à « La Planète financière ».

Les numéros de la Documentation photographique, disponibles dans les CDI ou en kiosque, sur « L’Economie du monde depuis 1945 », « L’Inde, puissance en construction », « La Chine, puissance mondiale », « La Société française depuis 1945 », « Le Sahara, un désert mondialisé » ou encore « Géographie des espaces maritimes » pour les numéros les plus récents.

La revue Problèmes économiques livrait tous les quinze jours une sélection des meilleurs articles de la presse internationale autour d’un thème. Parmi les numéros récents, « L’Inde à la croisée des chemins » (n° 3125), « L’Asie, moteur de la croissance mondiale ? » (n° 312) ou encore « Quels objectifs pour le développement après 2015 ? » (n° 3116).

http://www.franceculture.fr/emissions/planete-terre »>« Planète Terre », l’émission de géographie de France Culture, n’existe plus mais on peut encore retrouver plusieurs podcasts intéressants : « La Planète pétrole », « Comment l’Inde change-t-elle le monde ? », « Le Sahara, un espace monde » ou « L’Europe change-t-elle le monde ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *