Professions réglementées : attention aux écoles qui délivrent des diplômes non reconnus

Pour être géomètre-expert ou psychologue, il ne suffit pas de suivre une formation. Encore faut-il que l’établissement soit habilité.

édition abonné

Capture d'écran du site internet de la Sigmund Freud University, dont les formations ne sont pas encore reconnues.

Obtenir un diplôme d’un établissement sans vérifier que ce dernier est bien habilité à le délivrer peut s’avérer catastrophique. Notamment pour exercer une profession réglementée. Hector (le prénom a été modifié) en a fait l’amère expérience. Le jeune homme, âgé de 25 ans, est géomètre-expert. Enfin, il le pensait jusqu’à ce que son employeur veuille, en février, lui confier les responsabilités d’une agence. Au moment de vérifier son diplôme, le chef d’entreprise constate que l’Ecole chez soi, un établissement de formation à distance, spécialiste des métiers de la construction et de l’habitat, n’est plus habilité à délivrer ce diplôme.

« Depuis une réforme de 2011, les formations préparées par l’Ecole chez soi pour accompagner les postulants au DPLG – diplômé par le gouvernement – de géomètre topographe ne sont pas reconnues par le ministère de l’enseignement supérieur. L’établissement de cours par correspondance en a été informé », précise Anne Fantuzzi, responsable qualité et développement de l’ordre des géomètres-experts. En effet, sur le bout de papier remis à Hector, il est écrit « attestation de fin de formation ingénieur géomètre topographe ». « Une appellation qui ne lui permet pas non plus de se revendiquer ingénieur car l’ingénieur diplômé est aussi un titre protégé », précise Laurent Mahieu, président de la commission des titres d’ingénieurs, l’autorité de contrôle des formations d’ingénieurs.

9 800 euros par an

C’est aussi sur un autre créneau, prometteur, que la Sigmund Freud University (SFU), antenne française d’une université privée viennoise, s’est positionnée en 2007, les universités publiques françaises ayant de plus en plus de mal à faire face à l’afflux d’étudiants en psychologie – à la rentrée 2016, ce sont presque 21 000 étudiants qui se sont inscrits. Compte tenu de la sélection entre les deux années de master, les élus sont rares : « environ 1 500 étudiants sortent chaque…

L’accès à la totalité de l’article est protégé Déjà abonné ? Identifiez-vous

Capture d'écran du site internet de la Sigmund Freud University, dont les formations ne sont pas encore reconnues.

Professions réglementées : attention aux écoles qui délivrent des diplômes non reconnus

Il vous reste 34% de l’article à lire

Achetez cet article 2 € Abonnez-vous à partir de 1 € Découvrez l’édition abonnés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *