Bac : « En philosophie, mieux vaut connaître les arguments des auteurs que des citations par cœur »

Comment réussir l’épreuve de philosophie, premier examen du bac 2017 ? Thomas Schauder, professeur de philosophie, a donné ses solutions lors d’un tchat sur Le Monde.fr.

Epreuve de philosophie du bac 2015 au lycée Fustel-de-Coulanges à Strasbourg.

Citations, accroches, ouvertures, construction de la dissertation… Thomas Schauder, professeur de philosophie au lycée Jean-Prévost de Montivilliers (Seine-Maritime), détaille la recette qui sublime une copie. Compte-rendu de son tchat avec les lycéens sur Le Monde.fr, à l’approche de l’épreuve qui ouvrira le bac 2017, jeudi 15 juin.

La philo, c’est une matière qui ne se révise pas, n’est-ce pas ?

C’est une bonne remarque ! La démarche philosophique, en effet, est censée être acquise pendant l’année de terminale, mais la démarche ne suffit pas, il faut aussi du contenu. Il y a du vocabulaire à acquérir, des auteurs et des points historiques importants, des exemples que le professeur a pu donner dans l’année pour illustrer le propos. Tout cela, il faut le réviser.

Pourquoi la philosophie est-elle importante pour les seuls bacs L alors que tout le monde doit apprendre à construire sa pensée ?

C’est une question qu’on me pose souvent ! La réponse, selon moi, est que dans notre société, on préfère former des consommateurs passifs que des citoyens avisés…

Est-ce que l’on doit toujours citer des auteurs ? Même dans l’étude de texte ?

Dans une dissertation, c’est nécessaire, car la connaissance des auteurs au programme fait partie des critères d’évaluation. Dans l’explication de texte, on attend de l’élève qu’il soit capable de faire un lien entre l’auteur qu’on est en train d’étudier et d’autres auteurs qui ont travaillé sur des thématiques similaires. Par exemple, si la thèse d’un auteur sur la liberté s’oppose à la thèse d’un autre auteur.

Doit-on se cantonner à des références et des exemples très érudits ou est-il judicieux de parler de cinéma, de chanson, de BD si le raisonnement s’y prête ? Comment les correcteurs perçoivent-ils ces références ? Plutôt un point d’originalité ou un risque de faire perdre de la crédibilité à sa copie ?

C’est très clairement un point d’originalité, bien que l’érudition soit aussi nécessaire. Il ne faut surtout pas hésiter à ne pas se cantonner aux références attendues, car cela montre que le candidat est capable de faire des liens entre des éléments très différents.

Peut-on citer par exemple le rappeur Maître Gims dans sa copie ?

On peut ! On peut aussi citer Le livre de la jungle sur le bonheur, mais il faut aussi à un moment ou à un autre aller plus loin que ça.

Vaut-il mieux citer des philosophes ou alors exprimer un point de vue plus personnel si celui-ci est bien construit et argumenté ?

Il ne faut pas préférer l’un à l’autre, il faut les deux. Il ne faut pas oublier qu’on ne cite pas les philosophes pour les citer, mais parce qu’ils proposent des arguments qui nourrissent notre propre réflexion.

Peut-on parler de son expérience personnelle dans la copie, pour donner un exemple ?

On peut le faire, en gardant en mémoire deux choses : la première, c’est une question légale, il ne faut pas donner d’indice sur son identité au correcteur ; la deuxième, c’est qu’il ne faut pas oublier que notre expérience personnelle peut très bien obscurcir notre jugement, et c’est sans doute mieux d’être capable de s’en détacher.

Quels sont les cinq ouvrages de philosophie qu’il faut absolument maîtriser ?

Pour le bac ou dans la vie ? C’est impossible de répondre, mais il y a quelques livres faciles d’accès pour s’initier à la philosophie, notamment La Lettre à Ménécée, d’Epicure, ou L’Apologie de Socrate, de Platon.

Peut-on imprudemment inventer des citations ?

Non, pas d’invention de citations ! Le correcteur n’est pas un vieux singe à qui on apprend à faire des grimaces. Il vaut mieux connaître les arguments des auteurs que des citations par cœur. Citer, ce n’est pas la même chose que réfléchir.

Est-ce que c’est bien vu de parler d’actualité dans sa copie ?

Cela peut être bien, mais il faut être prudent : éviter les polémiques faciles et s’appuyer sur des informations précises et non sur des rumeurs ou des raccourcis. Pour prendre un exemple récent, si on parle de l’affaire Fillon, il faut garder en mémoire que l’instruction est en cours, et par conséquent ne pas écrire qu’il est coupable. Il est pour l’instant présumé innocent.

Pourriez-vous conseiller une méthode de dissertation ?

C’est compliqué de répondre simplement, mais tous les manuels de philosophie proposent une méthode complète, je vous invite à vous y reporter. Voici cependant quelques éléments importants :

– le plus important est de problématiser la question, c’est-à-dire comprendre pourquoi cette question se pose ;

– ensuite, confronter différents points de vue et les faire dialoguer entre eux ;

– enfin, s’engager dans une réponse, nuancée, mais claire.

En dissertation, est-ce qu’on doit forcément faire une ouverture dans la conclusion ?

L’ouverture, c’est mieux s’il y en a une. On ne sera pas pénalisé s’il n’y en a pas. Le plus important est qu’il y ait une réponse claire à la question.

Comment faire une bonne accroche ?

Je vais faire la même réponse que pour l’ouverture dans la conclusion : une accroche au début de l’introduction est un plus, mais le plus important est qu’il y ait une bonne analyse du sujet. Pour faire une bonne accroche, on peut partir d’un exemple illustrant le problème. Si on doit faire une dissertation sur la justice, on peut commencer en parlant d’Antigone de Sophocle, ou des Misérables de Victor Hugo.

Auriez-vous des conseils pour faire une bonne ouverture ?

Mon conseil serait de relancer le questionnement, en faisant par exemple un lien avec un autre point du programme. Mais il ne faut pas que ce soit trop artificiel et que cela tombe comme un cheveu sur la soupe. L’autre solution peut être de parler d’une œuvre d’art, d’un livre ou d’un film qui illustreraient bien les enjeux du sujet.

L’orthographe est-elle prise en compte dans la notation ?

Il n’y a pas de barème pour l’orthographe et la grammaire, mais une copie truffée de fautes va forcément être bien moins notée ; ensuite, la qualité de l’expression écrite est le signe d’une pensée bien construite.

Combien de pages faut-il écrire pour avoir une note convenable ?

La quantité ne fait pas la qualité ! Il m’est arrivé de lire huit pages de bla-bla, comme trois pages excellentes. Cependant, on ne dit pas grand-chose en moins de trois pages, et on peut estimer qu’en terminale générale, on est en droit d’attendre 4 à 6 pages.

Des professeurs de maths, de physique, de français, etc., dénoncent depuis des années la baisse du niveau des bacheliers. Est-ce la même chose pour la philo ?

Je peux dire honnêtement que je suis encore trop jeune pour pouvoir en juger. Je ne suis pas sûr que le niveau ait réellement diminué.

Bac 2017 : « Le Monde Campus » aide les lycéens, depuis les révisions jusqu’aux résultats

Le Monde Campus accompagne les candidats au bac 2017 (bac S, bac ES, bac L et bac STMG), depuis les révisions jusqu’aux résultats, le 5 juillet. Durant l’examen, du 15 au 22 juin, nous publierons chaque jour les sujets et leurs corrigés en vidéos.

Vous retrouverez dans l’article ci-dessous, qui sera régulièrement actualisé : toutes les infos pratiques (dates et calendrier complet des épreuves, coefficients) ; des sélections de sites web, des conseils de révisions et de méthodologie dans les différentes matières, ainsi que des résumés de cours en vidéo, en partenariat avec Les Bons Profs ; le best-of des sujets probables du bac ; et, pour s’entraîner, des quiz et les sujets présentés au bac 2016 et en avril 2017 à Pondichéry.

Trois journées spéciales de directs informeront et conseilleront les candidats au bac et leurs proches : un « live » de révisions (mercredi 31 mai après-midi) ; un « live » le premier jour des épreuves (jeudi 15 juin : philosophie le matin, français pour les élèves de première l’après-midi) ; et enfin un « live » pour les résultats (mercredi 5 juillet).

Rendez-vous sur la page www.lemonde.fr/bac, et sur la page Facebook Le Monde Campus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *