Bac STMG 2017 : les candidats ont planché sur des sujets involontairement dévoilés hier

Pete (CC BY 2.0)

Nouveau coup dur pour les élèves de la filière technologique du bac 2017. Après une fuite des sujets de philosophie lundi 15 juin et la distribution d’un sujet d’Espagnol LV1 déjà tombé (obligeant les élèves à repasser l’épreuve), les sujets d’éco-droit sur lesquels ont composé les candidats ce matin ont été distribués par erreur hier au lycée Duhamel de Dole (dans le Jura).

Cette fuite aurait dû entraîner le recours à un sujet de secours, mais c’est bel et bien le sujet divulgué hier sur lequel les candidats ont planché ce matin et qui a été envoyé aux médias. Malgré ce couac, les bacheliers n’auront pas à repasser l’épreuve, nous apprend le Ministère.

Des sujets qui s’échangent sur Twitter

Plusieurs tweets, hier, faisaient état de soupçons de fuite de l’épreuve d’éco-droit.

Une erreur de distribution qui a laissé le temps aux candidats d’apercevoir l’intitulé exact du sujet qui se partageait dès hier sur Twitter : « la question était : la croissance économique est-elle compatible avec le développement durable ». Des centaines de candidats se sont partagés l’info, mais beaucoup imaginaient devoir composer sur un autre sujet.

Les élèves ont composé sur un sujet fuité

Mais surprise ce matin : alors que les élèves s’attendaient à devoir plancher sur un sujet de secours, ils sont bels et bien tombés sur le sujet divulgué hier. Le système des sujets de secours qui avait, jusqu’à présent, fait ses preuves n’a semble-t-il pas marché. Pourtant, d’après nos informations, le proviseur du lycée avait immédiatement remonté le problème au rectorat.

Les sujets communiqués ce matin aux médias sont ceux qui s’échangeaient dès hier sur les réseaux sociaux.

Contacté, le Ministère confirme ce cafouillage de taille mais précise que les candidats ne devront pas repasser l’épreuve. « Nous allons mettre en place un ajustement du barème qui pourrait conduire à l’annulation de la question qui a fuité, nous confie le Ministère. Mais il n’est pas question de faire repasser les candidats sur un autre sujet ». De quoi rassurer les candidats.

Guillaume Ouattara, blogueur-invité Le Monde Campus

 >>>Retrouvez notre enquête sur l’itinéraire de la fuite du bac de Philo

>>>Lire aussi : Une première fuite aux épreuves expérimentales du Bac 2017

>>>Lire aussi : Fuites aux épreuves expérimentales du bac 2017 : l’enquête du Ministère s’annonce compliquée

Rendez-vous sur Facebook et sur Twitter pour suivre mes prochaines publications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *